Skip to main content
Olivier et Fanny un couple bêta testeur

Olivier et Fanny, couple de bêta-testeurs

Fin d’après midi ensoleillé, nous en profitons pour s’évader du côté de Vigneux de Bretagne et rencontrer deux bêta-testeurs : Olivier et Fanny, sans oublier leur chat qui semble perturber la Qibox…

Pourquoi avez-vous fait ce bêta-test ?

Olivier : Je pense que c’est l’aspect économique qui nous a attiré. Ça va devenir problématique à l’avenir. Un euro en 2012 vaudra peut-être dix en 2020 alors autant commencer tout de suite à faire des économies.

Fanny : Je dirais que c’est aussi le fait de pouvoir enregistrer et visualiser mon comportement de chauffage. De cette manière, nous pouvons voir l’inertie de la maison. Par exemple, nous rentrons chez nous vers 18 h – 18 h 30 et nous voulions voir s’il fallait commencer à chauffer une heure avant voir plus. La box de Qivivo nous a permis de voir qu’une heure suffisait.

Qu’avez vous pensé de l’installation ?

O : Bien. Je suis développeur alors s’il y avait quelque chose à redire, je pense que je l’aurais vu. C’est surtout moi qui consulte l’interface. Une fois par mois environ, histoire de savoir si on a consommé beaucoup et agir en fonction. Avant, je regardais directement sur le compteur électrique, alors que là je vois directement sur ma tablette. Avec ça, il n’y a pas de surprise à la fin de l’année quand on regarde notre facture d’énergie.

F : Je dirais aussi qu’avant la box, nous ne connaissions pas forcément la température moyenne quand nous étions absents. Maintenant, nous pouvons affiner la programmation de notre thermostat.

Y a t il des points qui vous gênent sur l’interface ?

F : Nous avons du mal avec les recommandations de programmation, ça nous a pris du temps à comprendre le principe et les données semblent être faussées. Notre chat grimpe un peu partout, forcément, le détecteur de mouvement doit le repérer et penser que c’est nous. À cause de lui, notre alarme s’est déjà enclenchée…

Autre chose à ajouter ?

O : Je crois que la box ne me voit pas quand je travaille à la maison. Mais c’est logique, je ne suis pas dans son champ de vision. Il faudrait sans doute deux box : une pour le salon et une pour mon bureau. À ce niveau là, ça pourrait être pratique que la box détecte mon téléphone quand je rentre à la maison. Je sais que notre alarme le fait avec la wifi. Vu qu’on a toujours nos portables sur nous, ça serait un bon indicateur.

F : Une chose qui serait bien aussi, ce serait des profils personnalisés pour les utilisateurs. Exemple pratique : je rentre à la maison et sur mon portable s’affiche “bonjour Fanny, avez-vu qu’Olivier a oublié d’éteindre le chauffage ?” (rires).

Qu’est-ce que la box a pu vous apporter en plus ?

O : Si nous devions tirer quelque chose de ces mois de test, je dirais déjà que l’interface Qivivo nous a montré qu’on aurait besoin d’un meilleur thermostat pour faire des économies. Sur celui que l’on utilise actuellement, il n’y a que deux programmes de chauffage. Un lorsqu’on est là et un autre quand nous sommes absents. Mais en fait, nous aurions besoin de plus de programmes de chauffage : une pour le matin, pour quand on travaille, pour quand on rentre, etc.

Y a t il des fonctionnalités que vous attendez plus particulièrement ?

O : La version pour mobile, clairement. Tous les deux, on est en plein dedans. L’ordinateur c’est pour le travail, mais la tablette et le smartphone c’est pour la détente. Et c’est à cet endroit là qu’on attend à trouver Qivivo. J’ai hâte de pouvoir contrôler à distance mon chauffage via mon téléphone portable. Et sinon, j’aimerai que Qivivo règle mon thermostat de manière optimale.

F : On pourrait aussi améliorer le design de la box. Mais vu qu’elle est discrète, ça ne pose pas de souci.

O : J’aimerais bien une box avec des matériaux nobles ; avec de l’aluminium ou quelque chose comme ça. Je serai prêt à payer un peu plus cher pour ça, mais bon j’imagine que je fais pas la majorité…

F : J’ai aussi hâte de voir l’interaction entre Qivivo et l’utilisateur. J’imagine une sorte de dialogue en temps réel avec un technicien qui me conseillerait et qui me ferait régler mon thermostat comme il faut, je veux être encore plus dans l’action. Et c’est encore mieux si on se sent accompagnés.

Laisser un commentaire