Skip to main content

Comment Qivivo Thermostat est-il optimisé pour les chaudières actuelles ? – 1/3

Comme vous le savez peut-être, il existe plusieurs types de chaudières sur le marché : électrique, fioul, gaz … Dans cette série de 3 articles, nous allons voir comment fonctionne le Qivivo Thermostat avec les chaudières modernes. Nous allons nous concentrer dans cet article sur la chaudière gaz à condensation.

Comment optimiser le fonctionnement de sa chaudière à condensation ?

La chaudière à condensation fonctionne sur le même principe qu’une chaudière traditionnelle : elle brûle du gaz pour produire de la chaleur. Cependant, à la différence d’une chaudière classique, la chaudière à condensation récupère une partie de la chaleur contenue dans les fumées du gaz, qui serait sinon évacuée à l’extérieur.

L’innovation de la chaudière gaz à condensation consiste à utiliser la vapeur d’eau contenue dans les fumées. Celle-ci est refroidie jusqu’à être rendue liquide, afin de récupérer le maximum de chaleur. Pour faciliter la condensation, la température de retour (la température de l’eau qui revient dans la chaudière après avoir circulé dans les radiateurs) doit être la plus « froide » possible. En effet, c’est cette eau qui va circuler autour des fumées de la chaudière, afin de refroidir la vapeur d’eau et de la rendre liquide. La température de rosée (température à laquelle la vapeur d’eau devient liquide) de la vapeur d’eau des fumées est d’environ 55°C. La température de retour de l’eau doit donc être à moins de 55°C pour qu’il y ait condensation.

 

Quoi de mieux qu’une petite vidéo pour illustrer ?

 

Pour avoir une température d’eau de retour la plus froide possible, il est nécessaire d’envoyer l’eau au départ à une température la plus basse possible.

Mais pas trop froide tout de même, car il est également important de fournir le confort demandé à l’occupant du logement. Si celui-ci demande 20°C et que la chaudière envoie dans les radiateurs une température tellement froide qu’elle ne permet pas d’atteindre ces 20°C, cela pose problème.

C’est là qu’intervient la « loi d’eau ». Cette loi d’eau définit la température d’eau à envoyer en fonction de la température extérieure, afin d’avoir à tout moment le confort demandé dans le logement et ainsi la température de retour la plus basse possible. La valeur de la température d’eau peut également être corrigée en fonction de l’écart entre la consigne et la température intérieure, mesurée par un thermostat.

Chaudiere-condensation-comment-ca-marche-petit

Par exemple, une loi d’eau va indiquer à la chaudière « si la température extérieure est de 10°C, la chaudière peut envoyer de l’eau à 35°C, cela sera suffisant pour atteindre les 20°C dans le logement ». Avec une température de départ à 35°C, la température de retour après passage dans les radiateurs sera encore inférieure. Cela permettra à la chaudière de condenser au mieux puisque la température de retour sera largement en-dessous de 55°C.

En revanche, « lorsqu’il fait -5°C, il va falloir envoyer de l’eau à 60°C, car cela est nécessaire pour atteindre les 20°C ». La chaudière ne va donc pas forcément condenser.

Pour appliquer cette loi d’eau, la chaudière à condensation doit être équipée d’une sonde extérieure pour avoir accès à la température extérieure.

Quid du rapport avec Qivivo ?

Le Qivivo Thermostat va simplement ordonner à la chaudière de s’allumer ou de s’éteindre. Lorsqu’il indique à la chaudière de s’allumer, la chaudière va consulter la température extérieure que lui indique sa sonde et va définir la température d’eau pour optimiser sa condensation.

Dans la seconde partie de ce dossier, nous vous expliquons la différence entre contact sec et contact bus. Nous verrons également comment le Qivivo Thermostat, grâce à des algorithmes avancés, est le seul thermostat qui permet de s’adapter à la loi d’eau.